Archipel des Quatre Vents

De Caminelot Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Archipel des Quatre Vents

4vents.jpg
Paysage décrivant le comptoir des Quatre-Vents dans ses débuts.

Résumé

L'Archipel des Quatre-Vents se compose de petits îlots rapprochés constituant une sorte d'enclave paradisiaque au sein de l'océan à mi-chemin entre le Riveciel et le Valbrume. Au cours du XIe siècle, les premiers colons et marchands, d'origine rivelis, posent pied sur ces terres vierges d'habitants. L'endroit se développe progressivement jusqu'à devenir un comptoir commercial suffisamment intéressant pour que son existence intéresse les peuplades alentours.

Histoire

Premiers pas

L'archipel, transformé en véritable repaire de marins et commerçants ne tarde pas à attirer le regard des brigands qui lorgnent sur les denrées en transit. Les colons doivent ainsi faire face à des vagues de pillages régulières qui mettent à mal l'essor des différentes activités. Le Duché, dont les intérêts augmentent à l'instar du comptoir, entreprend de doter l'archipel de moyens de défense et met notamment à contribution ses mercenaires dans le but d'éloigner les différentes bandes de pirates.

Le comptoir des Quatre Vents, grâce à l'intervention de Riveciel, connait une période d'accalmie et de prospérité suffisante pour développer ses structures ainsi que ses affaires. Ainsi, si les principaux échanges s’effectuent avec le Duché, des navires étrangers, et notamment bruméens, prennent l'habitude de s'y arrêter lors de leurs voyages.

Guerre des Archipels

Au cours de l'année 1094, Valbrume, n'ayant alors jamais entreprit de conquêtes territoriales hors de ses frontières, vient s'immiscer dans les affaires du Comptoir. Le Baron Edric Velmaryon, connut pour ses qualités militaires et sa volonté d'expansion, entreprend une expédition vers l'archipel suite aux récits de nombreux bruméens louant tant la qualité de ses îles que les produits s'y trouvant. Le comptoir ne disposant que d'une défense faiblarde, Edric décide de s'approprier les îlots pour le compte de Valbrume et ainsi de se saisir des nombreux avantages qu'ils procurent. Si une majorité des désormais habitants du comptoir voit en Valbrume un moyen de renforcer la protection des îles et choisissent donc de rester, cette prise de possession par le Baron remonte aux oreilles du Duc Fernando di Renzi.

Bien que quelques navires marchands transitent à l'époque dans les océans de Caminelot, l'étendard bruméen n'est pas synonyme de diplomatie. De ce fait, le Duché de Riveciel ne compte pas laisser l'archipel des Quatre Vents tomber dans les mains du Baron. Souhaitant retrouver son droit sur les îles, le Duc di Renzi fait commanditer plusieurs assassinats dans les rangs bruméens et place progressivement ses pions dans l'espoir de chasser la Baronnie. Si le conflit n'est pas permanent, et qu'il laisse place à des périodes de neutralité entre les deux entités, les Quatre Vents ainsi que ses profits se voient directement impactés. Durant une décennie, rivélis et bruméens s'affrontent alors dans le but de garder autorité sur le comptoir.

Traité de paix

L'arrivée au pouvoir de la fille du Duc Fernando, Agata di Renzi coïncide à l'élection d'un nouveau Baron pour Valbrume, Hugh Fimblas. Celle qu'on surnommera "la Raisonnée" va chercher à profiter du contexte de renouveau pour solutionner un conflit qui s'enlise de plus en plus et dont les intérêts, pour les uns comme les autres, se dissipent.

Affirmation du Comptoir

Les deux dirigeants, qui ne souhaitent ni l'un ni l'autre voir plus de sang couler pour d'infimes profits, acceptent de se rencontrer et de chercher une solution commune. L'année 1106 voit ainsi l'organisation sur Célidos, en territoire neutre, de pourparlers réunissant les autorités rivelies, bruméennes mais également les représentants du comptoir. En effet ces derniers s'étant peu à peu établis sur la base d'une mixité entre les différents peuples, demandent à pouvoir gérer de façon autonome les Quatre Vents, tout en restant un lieu de transit entre les différents royaumes. C'est finalement cette solution qui va permettre de dénouer le conflit et d'offrir à l'archipel la possibilité d'évoluer sans la tutelle d'un autre Etat. Les différentes garnisons sont retirées et on dotent l'archipel d'un contingent armé et composé de volontaires afin d'assurer la sécurité des échanges.

Progressivement , le comptoir s'affirme comme un territoire neutre et avec qui les différents États échangent sans domination. Les deux dirigeants, Hugues de Valbrume comme Agata de Riveciel intensifient dès lors le commerce avec l'archipel. De plus, ce dernier est l'opportunité pour chacun d’imaginer des échanges plus importants entre les deux royaumes du fait de la neutralité de ce point de passage.

Rapprochements rivelis-bruméens

Les élections bruméennes renouvelées, elles portent à la tête de la Baronnie le jeune Roland de Drest. N'ayant pas envie de reproduire les erreurs du passé et soucieux d'améliorer la diplomatie de son royaume, il rentre notamment en très bons termes avec la Duchesse Agata. Alors sur la fin de son règne, elle est charmée par l'ouverture d'esprit de ce nouveau Baron, partageant avec lui de nombreux goûts et points communs. Ils s'influencent mutuellement et agissent de concert lors de nombreuses décisions. Ils iront même jusqu'à marier leurs enfants respectifs afin de sceller, quelques mois avant le décès de la Duchesse et malgré l'opinion négative de certain nobles rivelis ou bruméens, une union par le sang des deux familles

Ces rapprochements permettent d'enterrer la hache de guerre durant plusieurs décennies. Pendant cette période, le Comptoir des Quatre Vents connait une croissance et un développement important qui lui permettent d'améliorer ses structures ainsi que d'intensifier son réseau. Valbrume comme Riveciel jouissent de cet essor en utilisant fortement l'archipel à des fins commerciales et diplomatiques.

La Seconde Guerre des Archipels

La neutralité des Quatre vents est de nouveau mise à mal et des épisodes de violences entre Riveciel et Valbrume viennent entacher la paix prospère qui avait découlé des alliances passées.

Casus Belli

En 1144, Etienne de Drest, neveu du Baron précédent, accède au trône de Valbrume et se montre progressivement sceptique quand à la confiance accordée au Duché. Sa forte popularité auprès de ses sujets ainsi que son ambition démesurée le pousse à envisager une expansion des limites territoriales de la Baronnie et notamment vers le Comptoir. Il renie, dans ses premières années de règne, les accords passés par son oncle Roland avec les dirigeants rivelis et se méfie de leurs agissements. Dès lors, les relations entre les deux Etats deviennent rares mais persistent sous la plume d'Eleanor de Drest qui correspond régulièrement avec la branche maternelle de sa famille. La fille né de l'union des enfants respectifs d'Agata et de Roland est peu à peu écartée de la cour et le Baron la suspecte d'entretenir les rivelis de secrets et d'informations à son égard. En 1152, Etienne, qui projette l'invasion des Archipels, donne l'ordre d'emprisonner Eleanor, représentante directe du rapprochement de Valbrume et de Riveciel.

Le conflit

Les armées bruméennes, préparées depuis plusieurs mois, prennent la mer et débarquent facilement sur les premières îles du Comptoir. Cette déclaration de guerre, autant à l'Archipel qu'aux rivelis qui y transitent, surprend par sa rapidité et son efficacité. En quelques semaines, les troupes du Baron sont établies et préparent l'attaque des derniers îlots. Gloria di Renzi, actuelle Duchesse de Riveciel, apprend dans la foulée l'emprisonnement de sa cousine et les agissements d'Etienne de Drest contre les Quatre vents. Riveciel n'était pas préparé à l'éventualité d'une guerre, le Duché commence par soutenir en matériel et en vivre la résistance des insulaires.

Le conflit s'enlise rapidement au détriment des bruméens qui, malgré leur supériorité numérique, ne parviennent pas à écraser l'armée des Quatre vents soutenus en mercenaires et en équipements par Riveciel. Moins d'une année après le début du conflit, le Baron de Drest mène personnellement l'assaut contre l'île principal dont la capture est essentielle s'il souhaite renverser la balance. Alors que les bruméens peinent à débarquer sur le rivage, il prend la tête d'un faible contingent d'hommes pour forcer les défenses ennemies et permettre au reste des troupes de progresser. Etienne est finalement blessé à la tête et meurt quelques heures plus tard sur les plages des Quatre vents. (Se maintient fermement dans les pensées bruméennes le doute quand à la possible mise à prix dont leur Baron aurait été l'objet et qui aurait été orchestrée directement par la Duchesse elle-même dont la victoire sur Valbrume renforcera son surnom d'Enflammée.)

La perte de leur Baron oblige les bruméens à cesser les hostilités et à demander qu'une trêve soit signée. Malgré les pertes communes, dont le décès de la jeune Eleanor dans sa cellule, les deux royaumes parviennent à une paix entre eux et aident à la réparation de l'Archipel.


Paix finale

Le Comptoir des Quatre vents retrouve progressivement sa prospérité perdue et redevient un lieu unique d'échange économique, politique et culturel entre les deux Etats que sont Valbrume et Riveciel. La paix est signée sur l'île principale du Comptoir et l'on s'y accorde des droits mutuels de passage et de commerce allant dans le sens des trois protagonistes.

Les Quatre vents exploitent cette paix pour élargir leur zone d'influence aux différents îlots alentours et se spécialisent peu à peu dans l'exploitation de nouveaux produits, huîtres perlières, fruits exotiques, prisés par les noblesses rivelies et bruméennes. La population insulaire continue de cultiver le mystère et les nombreux secrets que comptent l'Archipel notamment dans les îles broussailleuses où l'installation est moins propices. La zone est régulièrement la cause de naufrages du fait de l'affluence des navires étrangers et des récifs bordant ses côtes. Pour autant, ces derniers ne découragent pas les marins qui viennent désormais depuis l'Empire shan afin d'en découvrir les produits.

Les Différents Protagonistes

Baronnie de Valbrume

Duché de Riveciel

Le Duché de Riveciel fut un des principaux camps des évènements étant survenus sur cet archipel exotique, ses différents Ducs mais aussi personnalités importantes ont eu par maintes occasions l'opportunité de montrer leur rôle dans ce micro-conflit.

Duchesses et Ducs

Rivélis Importants

  • Colon : Responsable du comptoir à son origine, il fit parti de la première expédition qui découvrit l'archipel.