Godrick Vherha

De Caminelot Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Godric Vherha
Image illustrative de l'article Godrick Vherha
BIOGRAPHIE
Surnom : l'Apothicaire de la grande place
Naissance : Octobre 1204
Alignement : Loyal bon
Taille : 1 mètre 78
Poids : 75 Kilos
Famille : Vherha
SITUATION DU PERSONNAGE
Faction : Valbrume
Organisation : Gouvernement bruméen
Lieu de vie : Stägenhard
Religion : Culte du Maître
Métier : Apothicaire
PASSE DU PERSONNAGE
IRL
Identité : Julien_San
Modèle:PJ/Catégorie







Présentation

Godrick Vherha

Histoire

Naissance et enfance

Godrick est né le matin du 8 octobre 1204 dans une famille de la petite bourgeoisie bruméenne nommée les Vherha. Dirigée par Hector Vherha, elle fit fortune dans le commerce et plus particulièrement celui du textile et de la laine.

Godrick est le seul et unique fils de ce couple de marchands. Pendant les dix première années de sa vie, il jongle entre l'éducation apportée par sa mère et de nombreux voyages marchands à bord du « Vérité », le navire de son père. Il apprend grâce ainsi aussi bien les bases de la lecture et de l'écriture que les différentes cultures et les joies du voyage. Ses parents, ayant de grands projets pour lui, l'envoient auprès de la famille Selemor, à Havreroc, afin qu'il accroisse sa connaissance de la nature et de la religion. 

Adolescence

Il étudie pendant dix années consécutives dans la grande académie de la famille Selemor. Lors de sa scolarité, il se montre attiré par les plantes et la nature en générale, et se spécialise même dans l'étude des plantes médicinales. Pour autant, il se montre tout aussi intéressé par la théologie et c'est à l'écoute du grand Kopf d'Havreroc qu'il hésite à intégrer le Clergé.

En 1222, Hector Skalen, alors première sentinelle de Valbrume, part mater une rébellion dans la région de Tertrebois. Sur le chemin, il fait halte à Havreroc afin d'y recruter des hommes et des vivres. Godrick profite de ce moment pour se joindre à l'armée en tant que soigneur et c'est durant cette campagne qu'il se lie d'amitié avec celui que deviendra Baron de Valbrume. 

Dix années viennent de s'écouler durant lesquelles il apprend le trépas de son père. Deux ans après l'annonce par sa mère, il se décide à regagner la Capitale afin de la retrouver. Il installe un cabinet d'apothicaire sur la Place du Cerf au centre du Faubourg de Stägenhard dans le but de faire fructifier ses affaires et de continuer ses recherches.


Vie adulte

Installé depuis maintenant quelques temps, Godrick ne reste que rarement dans son cabinet. Il s'adonne aux voyages et à la découverte du territoire de Valbrume en profitant pour rédiger des recueils et collecter des plantes. À l'âge de 24 ans, il diminue ses voyages pour se concentrer sur son métier d'apothicaire et participe même à plusieurs campagnes militaires en tant que médecin. 

Trois années plus tard, il stoppe totalement ses voyages et participation aux campagnes pour se concentrer sur le soin de la population bruméenne. Il donne de son temps et fait de son mieux afin d'apporter remèdes et conseils aux riches comme aux pauvres.

En décembre 1233 Godrick reçoit une missive signée de la main du Baron le convoquant dans la grande citadelle de Stägenhard. Hector Skalen, lui demande de se joindre a lui, et de devenir chancelier de Valbrume. Après réflexion, il accepte avec honneur ce poste et prête donc serment devant le Maître.  


Description de Godrick

Description Physique

Godrick n'est pas doté d'un physique très impressionnant. Il est plutôt petit par rapport aux autres bruméens que l'on peut croiser et, du haut de son petit mètre 78, on le perd facilement dans la foule. Ses cheveux sont blonds et une petite barbe mal taillée vient recouvrir le bas de ses joues ainsi que son menton. Son visage est marqué par le manque de sommeil, ce qui n'empêche pas Godrick d'avoir toujours le sourire. Son style vestimentaire est des plus simples et il privilégie les couleurs sombres que sont le gris, le noir ou encore le pourpre.


Description Morale

Il se caractérise comme une personne joyeuse qui s'étonne de tout et de rien. Pour autant, sa dévotion le pousse à une exigence implacable quant à sa foi, mais aégalement quant à celle des autres. Il a un profond respect pour le Baron ainsi que pour le peuple de Valbrume en règle général, ce qui le pousse a aider les plus démunis.