Snort Loghart

De Caminelot Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Snort Loghart
Portrait peint en 1062
Portrait peint en 1062
Titre : Second Grand-Prêtre
Naissance : Mai 1017
Décès : 1067
Alignement : Neutre Bon
Taille : Six pieds dix
Poids : quatre-vingt sept kilogrammes
Famille : Brunehylde Vogan(Femme)
Ulrich Loghart(fils)
Faction : Baronnie de Valbrume
Organisation : Culte du Maître
Religion : Culte du Maître
Métier : Clerc
Ancienne Organisation : Congrégation du Maître
Ancienne Faction : Baronnie de Valbrume


Histoire

Le Successeur

Laissé comme pupille d'Ulrich de la Brume à sa disparition en 1064, il se voit prendre le rennes de la Rénovation sans être prêt, même étant le premier Kopf de L'Estfyld. Proche de la famille Bracken de par son héritage et époux de la fille de son prédécesseur, nul ne pouvait s'opposer à sa nomination. Snort n'avait pas les visions de son maître mais son épouse de par son sang suivit la voie du Prophète. Le nouveau Grand-Prêtre s'occupait d'essayer de résoudre le problème culturel et de donner les ordres, dans l'ombre Brunehylde lui donnait les directives. L'avancée prosélytique de l'Inquisition avançait à grands pas et semblait inarrêtable, un par un les clan finirent par se convertir. D'abord une petite famille et gravissant les échelons toute la région suivait la vraie foi. Après L'Estfyld ce fut Havreroc puis Tertrebois et finalement la chaotique politique de Pointe-de-Drest qui se convertit à la seul foi.

Snort trouva une solution au chaos culturel. Le clerc n'était pas un bon visionnaire mais un excellent administrateur, il savait que pour que tout demeure identique tout devait être rangé. Ainsi il ordonna un mélange culturel dans les différents quartiers de Stagenhard. Les clerc "encourageaient" les familles à emménager dans les différentes rues de la capitale. Une même rue pouvait abriter des artisans de Tertrebois comme d'Havreblanc. Ceci créa de grands conflits que la garde devait contrôler jour et nuit, au fils des années le plan de Snort fonctionna même s'il ne put jamais en voir les résultats.


La Perte

Le Second Grand-Prêtre n'était rien sans le conseil de son épouse. Quand Brunehylde Volgan s’ôta la vie pendant une vision les actions de Snort changèrent radicalement, nul de sait si comme conséquence de la dite vision ou du décès de son épouse. La tête du clergé ne sortait plus à la lumière du jour et son siège lors des réunions du haut-clergé restait constamment vide. Les directives des clercs ne changèrent donc pas pendant la dernière année de son "règne". Les réunions du haut-clergé virèrent à des discussions de poings et l'animosité devient palpable dans les rang des clercs. La situation devenue intenable le second Kopf de L'Estfyld, cherchant à légitimer sa position, organise l'assassinat du Grand-Prêtre Snort. Un jeune garçon est choisi entre les familles qui viennent d'émigrer de Tertrebois, une toge et un poignard lui son offert pour quelques pièces. Il s'introduit dans les quartiers du clerc passant le regard des gardes payés d'avance et le poignarde dans son sommeil. L'assassin est jugé trois jours plus tard et brûlé vif éliminant les preuves.