Ulrich de la Brume

De Caminelot Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Ulrich de la Brume
Portrait tardif d'Ulrich et Sulfir son corbeau - 1062
Portrait tardif d'Ulrich et Sulfir son corbeau - 1062
Titre : Premier Grand-Prêtre
Naissance : Decembre 973
Décès : 1064
Alignement : Chaotique Bon
Taille : Inconnu
Poids : Inconnu
Famille : Brunehylde Vogan(Fille - Decédée 1067)
Faction : Baronnie de Valbrume
Organisation : Culte du Maître
Lieu de vie : Inconnu
Religion : Culte du Maître
Métier : Prophète
Ancien Nom : Ulrich Vogan
Ancienne Organisation : Congrégation du Maître
Ancienne Faction : Baronnie de Valbrume



Histoire

Le Prophète de Valbrume

Ulrich Vogan, son nom avant d'obtenir ses premières visions, était l'un des très nombreux shamans qui portaient tant la foi et les pratiques de la croyance dans l'Estfyld. Associé à la congrégation du Maître, ils étaient la croyance majoritaire des clans associés de près ou de loin aux Bracken. Ulrich lui même était l'une des têtes de la congrégation, et prit les devants pendant La Guerre des Plaines vertes. Son importance lui vint d'une série de visions au sujet du futur de l'île et du clan Valbrume. Il vit l'île sujette à une croyance raffinée à partir de celle qu'il pratiquait et sous la main des Bracken. Ainsi il conseilla d'abords Edmond et ensuite Arnvald lors de la guerre. Suite à la victoire du Valbrume il instigua la réformation de la croyance pour en faire une religion solide qui permettrait aux Hommes de progresser. Le Culte du Maître naquit.

Tous ayant confiance en lui au vu de son implication, il devint très rapidement la tête de la foi. Avec le Baron Arnvald Bracken couronné et l'ayant légitimé comme guide parmi les clercs, il fut nommé premier Grand-Prêtre du Culte.

Guide de la Rénovation

Suite à l'unification des Clans sous la bannière du Valbrume et la Baronnie déclarée, le soucis des différences culturelles et religieuses subsistait. La vision d'Ulrich était claire, toute l'île sans exception vénérait le Maître et tous étaient unis. En premier lieu, les fondements de la croyance furent mis au clair par les clercs, rédigés et copiés pour que tous ceux qui devaient les avoir les aient. En second lieu, le plus bas rang des clercs, les prêcheurs, allaient s'étendre sur l'île depuis la nouvelle Capitale Stagenhard pour répandre la divine parole. Les populations résistaient, mais les plus proches aux anciens clans associés au Valbrume finirent par se convertir. Les premières années passées, les prêcheurs ne virent plus un seul clan se tourner vers le Culte. Ulrich ne voyant pas de progrès possible par cette voie il dut trouver une autre stratégie. Si les bruméens ne voulaient pas voir la parole divine alors ils devraient l'accepter par la force. L'Inquisition prit alors un très grand influx de pouvoir et vit son champs d'action s'élargir énormément. Ils n'étaient plus limités à juger les transgressions des pratiques sacrées, dorénavant ils avaient la main sur tout ce qui touchait à la foi de proche ou de loin. Les prêcheurs continuaient de demander aux clans de se convertir, la différence se passait lors du refus. Un refus entraînait une persécution judiciaire et une forte pression de la part des clans convertis. La populace se convertissait d'abords, de peur de brûler vifs. Ensuite la conversion montait dans les strates de l'ancien clan jusqu'à que tous soient convertis ou défunts. L'avancée de la Rénovation ralentit lors de la disparition d'Ulrich en 1064 et dura pendant quelques années du règne de son successeur. Ulrich n'eut jamais l'occasion de résoudre les problèmes culturels de l'île et ceux-ci fut laissé à ses successeurs.

Description

Description physique

Dans sa jeunesse il était connu comme un jeune homme vif et curieux, mais l'image que beaucoup on connu est celle du vieil homme avec son bâton. Les descriptions écrites qui ont survécu le temps parlent d'un homme d'une taille assez imposante avec une longue barbe blanche. Toujours marchant avec son bâton et son corbeau Sulfir sur son épaule.


Description Morale

Son attitude à déteint sur certains les Grands-Prêtres qui l'ont suivit. Ses domaines de prédilection étant la croyance et le savoir en général, il était d'une très grand curiosité et toujours très proche de tous ceux qu'il croisait. Pour autant cela ne faisait pas de lui une personne douce ou encore agréable. Il était dur avec les erreurs des autres mais proposait son aide ou des conseils. De l'autre côté il donnait ses félicitations aux réussite des autres et leur demandait conseil dans le domaine de réussite. La majorité des descriptions décrivent son attitude comme "Dure mais juste". Pour ce qui est de sa façon de se communiquer, il était toujours dans le domaine des énigmes et du sens caché dans ses phrases. Ce pourquoi il était imbattable dans les devinettes et la résolution d'énigmes.